AccueilLiens UtilesPublicationsPlan du site
Rechercher :
Présentation générale Dougga à travers l'histoire Circuits Dougga et sa région Investir à Dougga Informations pratiques Evènements Galerie photos Contact
Dougga à travers l'histoire
Présentation historique
L'écriture à Dougga
Carte de Dougga
La Période Préromaine
La Présence Humaine
Les Structures Préromaines
La Muraille
Le Mausolée d'Atban
Le Monument dit temple de Massinissa
L'épigraphie libyque
La Généalogie
La Période Romaine
L'Originalité de Dougga
Le Territoire de Dougga
L'Urbanisme à Dougga
Le Forum
La Place de la Rose des Vents
Le Marché et l'Abside De Mercure
Les Monuments de Spectacle
Les Monuments Hydrauliques
Les Édifices Religieux
L'Habitat
Les Entrés Monumentales
La Nécropole
La Période Byzantine
L'Hypogée chrétien
L’église de Victoria
La Forteresse Byzantine
La Période Médiévale
Les mosaïques de Dougga au musée du Bardo

La Muraille

Ce monument demeura longtemps l’objet d’une discussion : muraille byzantine ou muraille numide ayant subi des transformations surtout à l’époque byzantine ;

ces deux lectures s’expliquent par l’aspect de la structure ; elle renferme par endroits énormément de remploi : pierres de tailles, éléments d’architecture et de décor datant de l’époque romaine,

seule la tour ouest et certains parties de la muraille, dépourvues de tout remploi étaient « classées » préromaines sans que l’on puisse dire précisément de quelle époque.

Cette hésitation s’explique aussi par le fait qu’on n’a fait qu’observer sans jamais intervenir sur le monument dans le cadre d’une recherche en vue à la fois d’en faire un relevé précis, d’en cerner la nature et d’essayer de le dater.

Cette approche est en cours ; elle est encore à ses débuts. Les premières observations s’orientent vers trois réalités :

  • Ce qui est visible peut être classé en une muraille d’époque byzantine, c’est la partie la plus longue et qui va de la tour ouest à la proximité du Capitole
  • Les deux « tours » qui sont numides et qui ont été intégrées dans le tracé byzantin et reliées par un mur rappelant par sa texture le tronçon évoqué dans le premier point et qui aussi byzantin ;
  • Les deux « tours » sont préromaines sans que l’on puisse être plus précis n’ayant pas à ce jour connaissance du résultat des travaux de la partie allemande. Dans les trois sondages effectués par l’équipe allemande un tronçon de la muraille numide apparaît clairement.    

La mise au jour d’une inscription libyque  du type des inscriptions  dites « officielles » remployée dans la « tour » ouest réoriente la recherche ; cette inscription en écriture horizontale mentionne des titres et des fonctions en usage au second siècle avant J.C., son remploi n’a pu se faire que quelques décennies plus tard sans que l’on puisse être plus précis.   

 

Accueil | Liens Utiles | Publications | Plan du site
© 2008 Dougga | Powered by www.medianet.com.tn